Le projet en bref

Pourquoi ce projet ?

 

Situé entre deux bras de la Seine, le territoire d’Argenteuil, Bezons, Sartrouville et Cormeilles-en-Paris est marqué par des secteurs denses en habitations et emplois, mais faiblement desservis par des transports en commun structurants, notamment :

 

  • le centre-ville d’Argenteuil et le quartier Val Notre Dame,
  • le coeur de ville de Bezons,
  • le quartier des Indes à Sartrouville,
  • le secteur des Bois-Rochefort à Cormeilles-en-Parisis.

 

De nombreuses lignes de bus parcourent ce territoire mais souffrent de conditions de circulation difficiles, notamment aux heures de pointe.

 

Le projet Bus Entre Seine vise à améliorer les déplacements des voyageurs sur le territoire, notamment par l’aménagement de voies bus dédiées. Il renforcera ainsi la régularité des lignes et réduira les temps de trajets entre le pont de Bezons (tramway T2) et les gares d’Argenteuil (Transilien J), Sartrouville (RER A, Transilien L) et Cormeilles-en-Parisis (Transilien J).

 

L’aménagement de voies réservées aux bus s’accompagnera d’une requalification des espaces publics, avec notamment la création d’itinéraires cyclables et des aménagements paysagers pour une meilleure qualité de vie : arbres, trottoirs élargis, etc.

 

Ce projet s’articule avec les politiques d’urbanisme et de transports dans un territoire en pleine mutation. Le secteur, densément peuplé et riche en pôle d’activités, va encore se développer d’ici 2030. C’est pourquoi l’offre de transport en commun doit s’adapter et répondre au mieux aux évolutions à venir tout en développant des modes de transports doux.

Carte du projet Bus Entre Seine

La création de voies dédiées aux bus

 

Des voies bus dédiées seront aménagées de la gare d’Argenteuil au Pont de Bezons, puis vers le quartier des Indes (Sartrouville) et le secteur des Bois-Rochefort (Cormeilles) via l’avenue Gabriel Péri et la rue Lucien Sampaix (RD392). Il s’agira principalement de voies bus à double sens. Ponctuellement, les bus pourront bénéficier de voies bus dans un seul sens, voire emprunter la circulation générale

Principe général d’aménagement des voies de bus

 

Sur ces 8,5 km, la circulation des lignes sera considérablement améliorée avec des bus plus réguliers et plus rapides. En parallèle des voies bus, des itinéraires cyclables seront créés et le confort des cheminements piétons sera amélioré.

 

Des couloirs  bus ouverts aux cycles pourront être proposés

 

Lorsque la place est restreinte, des configuration alternatives pourront être proposées 

 

Des mesures d’accompagnement vers les gares de Cormeilles et Sartrouville

 

A Sartrouville, entre la route de Pontoise et la gare RER, des mesures d’accompagnement seront proposées pour faciliter la circulation des bus :

 

  • mise en place de la priorité aux feux, qui passeront au vert à l’arrivée des bus;
  • aménagement des principales stations;
  • intervention au niveau de certains carrefours, qui seront précisés dans les études à venir, pour faciliter la circulation des bus.

 

A Cormeilles-en-Parisis, les bus bénéficieront également de ces mesures d’accompagnement entre le boulevard des Bois-Rochefort et la gare.

Le projet porte sur les liaisons bus entre la gare d’Argenteuil, le Pont de Bezons, la gare de Sartrouville et la gare de Cormeilles-en-Parisis.

 

La ligne 272 (gare d’Argenteuil – Sartrouville RER) et la ligne 3 (Pont de Bezons – La Frette-sur-Seine) sont notamment concernées. Elles emprunteront les nouvelles voies bus sur la majeure partie de leur itinéraire.

 

D’autres lignes de bus pourront emprunter ponctuellement les aménagements. L’itinéraire de certaines lignes sera retravaillé de manière à profiter de manière optimale des nouveaux aménagements et dans l’objectif d’améliorer l’ensemble du réseau de bus.

La concertation préalable, menée du 19 mars au 20 avril 2018, est la première étape de dialogue sur le projet avec le public. Elle donnera lieu à un bilan de la concertation, approuvé par le Conseil d’Île-de-France Mobilités.

 

Les études techniques se poursuivront en tenant compte des enseignements de la concertation. Le public sera consulté sur la base d’un projet plus détaillé dans le cadre d’une enquête publique, à l’horizon 2020. Cette étape doit permettre au Préfet de déclarer le projet d’utilité publique.

 

Une fois le projet déclaré d’utilité publique, des études détaillées seront menées, ainsi que les acquisitions foncières nécessaires pour élargir les voiries et permettre la réalisation du projet.

 

En moyenne, on observe environ 8 ans entre la concertation préalable et la mise en service de ce type d’infrastructure (sous réserve de la mise en place des financements).

Retour haut de page
Bus Entre Seine

Bus Entre Seine